gangrène

0 appréciations
Hors-ligne
Tout ce mal qui est en moi me bouffe comme la gangrène, c 'est dingue cette sensation de n'avoir que 17ans et voir que l'on n'est rien et que l'on ne sera jamais quelque chose, pas même une merde, j'ai toujours été jalousée, détestée, trompée, en amour comme en amitié, mais le plus dur, c'est ce qui émane de ma famille, il me tarde d'etre assez intelligente pour pouvoir décrire parfaitment ce sordide être qu'est mon père, cette stupide de mammifère qu'est ma dite mère. Je ne supporte plus rien, tout est prétexte de rabaissement,je subis des pressions morales, condamnée à rester dans l'entre du diable, mon copain qui est avec moi me fait de plus en plus de reproches, et les tensions entre nous s'amplifient, le mal approche. Je me sens coupable pour lui, il pourit ses vacances à cause de moi un jour je le perdrai le pire c'est qwue j'en suis persuadées comme je suis persuadée que je ne pourrai vivre cette situation éternellement sans faire de bétises, je ne connais de personnes qui aurait vécu ce que j'ai du vivre, et le mal persiste alors que j'ai tout fait, tout réussit, malgrè ma guérison, mon entrée en prépa, mon bac mention TB je suis et je resterai une merde leur yeux qui ne rapporte pas d'argent et qui en consomme, et qui doit en dépenser le minimum vital. Me voici la merde du midi, qui malgrè tout ce dont il est posible a un etre, je ne serai jamais respacté, toujours je dérangerai une famille qui ne m'aime pas, des parents qui me tuent a petit feu.

0 appréciations
Hors-ligne
courage, prends soin de toi.

Pour les gens qui te font souffrir, ne perds pas ton temps avec eux. Fais juste les sortir de ta vie.

Ne te préoccupes pas de tout le monde autour de toi, occupes toi de ton bonheur que tu veux trouver et ça peu importe ce qu'ils peuvent dire..

XXX

0 appréciations
Hors-ligne
je ne connais de personnes qui aurait vécu ce que j'ai du vivre

Qu'est ce que tu as du vivre?
Si tu parle de ta famille, je te comprends tout à fait, je ne suis jamais assez bien pour eux, je ne suis pas à leur hauteur, par rapport au petit bac stg de merde de mon père, je ne suis rien... Encore aujourd'hui, j'étais tranquilement à table, hier je ne m'étais engueulée avec personne, aujourd'hui je n'avais encore pas ouvert la bouche et m'a mère m'a juste dit, sans raison "Casse toi, tu m'énerves, j'en ai marre de voir ta gueule". Alors que je fais des travaux de force 8h/jour pour un salaire de merde, ils osent me dire que je suis la plus feignasse de la famille que je ne fous rien et ne sers à rien... L'année dernière ils m'ont mise à la rue parce que j'ai osé dire à ma mère qui ne cessait de me tabasser et insulter de grosse entre autre qu'elle était plus grosse que moi... Ils fouillent dans mes affaire, écoutent mes conversations et après osent me dire que je ne suis qu'une ingrate et qu'ils ont tout fait pour moi. Alors que je suis dans une pérode plutot d'anorexie vomitive, ils disent que je bouffe tout (et à vous je peux le dire, ce n'est plus vrai). Et parce qu'ils pensent que je suis une grosse merde ingrate qui ne fout rien, ils essaie de réduire me sdépensent et ça fait un mois qu'ils me forcent à me doucher à l'eau glacée...
Enfin bref, tout ça pour te dire que je sais ce que c'est d'être vu comme une moins que riern par ses géniteurs alors que d'autres enfants sont portés au nues...
Dit toi que tu es majeure et que tu verras beaucoup moins souvent tes parents
Sick to death...

0 appréciations
Hors-ligne


je ne connais de personnes qui aurait vécu ce que j'ai du vivre



euh pardon je vais etre un peu seche, mais il faut se reveiller ..

a tu vecu enchainée a un radiateur, battue pour un soupir un peu trop fort ou subis des viols de la part de ton mari ou de ces amis ? a tu ete baladée en laisse nu dans un appartement a devoir lecher le tapis ? laissée a terre avec le nez la machoire , les cotes ou les bras explosés ??

avant de penser que sa situation et la pire au monde il faut regarder ailleurs, et encore sa ce n'es que mon vecu a moi, dautre on vecu pire, je ne suis pas a plaindre, toi non plus du reste ...


cela te parrais peutetre la plus chienne des vie, mais dit toit qu'au fond, certaine te l'envie ...
fallais que sa tombe sur moi, fallais que sa blesse mon corps, fallais que sa laisse des cicatrices au bords du coeur, de l'ame ..
ptibou

:B1:

Sarah a très bien parlé

Gucciana, ne le prend pas mal, mais par tes écrits tu me fais penser à une jeune fille hyper gâtée et quand les choses ne vont pas dans ton sens, tout n'est que m***e

Je mets cela sur le compte de ton jeune âge et du fait que tu n'as encore rien vu du côté sombre de la vie (et que Dieu t'en préserve c'est mon souhait) mais ouvres toi aux autres, un peu plus et tu verras combien ta vie est très belle et que as beaucoup de chance

Intéresses toi aux autres cela te fera le plus grand bien à tous niveaux.

à toutes

0 appréciations
Hors-ligne
Vous êtes un peu dures... Ce n'est peut être pas les pires maltraitances mais pour une enfant c'est dure de se faire rejeter par ses propres géniteurs... Et en même temps il y a des situations pires mais il y a mieux...
Enfin bref je me doute qu'on a toutes des blessures internes plus ou moins profondes mais je sais à quel point sa peut faire mal de voir sa souffrance minimisé alors qu'elle nous paraît si intense de l'intérieur...
Bisous à toutes
Sick to death...

0 appréciations
Hors-ligne
Un manque de confiance en soi
« Personne ne m’aime ! » résonne comme une insatiable demande de compliments dont le but est de rassurer sans cesse. Cet état de dépendance à l’égard de l’autre est symptomatique d’un manque de confiance en soi : « Celui qui a été suffisamment soutenu et valorisé par ses parents n’aura pas besoin des autres pour se construire, affirme Maud Lehanne. L’appui qu’il aura reçu lui suffira pour avancer avec confiance, sans avoir besoin d’obtenir la confirmation qu’il est digne d’être aimé. »

Que faire ?
Revisiter son enfance
Puisque ce sentiment de ne pas être aimé trouve ses origines dans l’enfance, on s’efforcera de s’y replonger, seul ou avec un thérapeute : « Me suis-je senti entouré ? M’a-t-on montré que l’on m’aimait ? » Ces réflexions ne doivent pas servir à régler des comptes avec ses parents, mais à prendre conscience que le problème se rapporte à sa propre histoire et qu’il est inutile et injuste d’en faire porter la responsabilité aux autres.

Se rappeler ceux qui nous aiment
L’affirmation « personne ne m’aime » est toujours le fait d’une exagération. Pour la contrer, noter le nom de cinq proches et écrire la dernière attention que chacun nous a manifestée : appel téléphonique, invitation, compliment… Ces gestes qui, sans être la marque d’un amour immense, sont des preuves que l’on nous estime.

Etre conscient de ce que l’on donne
« Qu’ai-je fait pour mériter leur attention ? » Noter les dernières marques d’affection données à ces personnes. Une manière efficace de prendre conscience que l’amour est un échange. Et de découvrir que le plaisir de donner est aussi gratifiant que celui de recevoir.

Faire avec son manque
L’amour parfait est un fantasme. Il s’agit donc d’apprendre à "faire avec". Comment ? Par un processus que les psychanalystes nomment "sublimation" : utiliser notre manque (l’amour parental) comme une force qui nous remplira autrement. Création artistique, recherche scientifique, action caritative… A chacun de trouver ce qui lui permettra de transformer sa frustration en une source d’énergie positive.
La personne qui se plaint de ne pas être aimée attend de son entourage qu’il la rassure, l’entoure et lui exprime sans cesse son attachement. Celui qui veut garder une place auprès d’elle doit prendre en compte cette demande d’affection, sans pour autant se mettre à son seul service. Quoi qu’on fasse, on aura affaire à un puits sans fond et aucune preuve d’amour ne sera jamais suffisante pour panser une telle blessure affective. On risque donc de s’essouffler vainement.

D’où la nécessité d’apprendre à donner à l’autre son lot d’affection, mais "raisonnablement", c’est-à-dire sans se désespérer de ne pas parvenir à faire taire ses plaintes et ses demandes.

Sick to death...

0 appréciations
Hors-ligne
je vois vos réponses que tard maintenant donc je répond un peu rapidement désolée je reviens bien évidement demain, escuse moi sarah si tu as vécu pire, mais je n'attendrai pas de vivre ce que tu dis !! avant cela je réagirai !! enfin cela dépend du contexte il y a des situations ou on n'a oas le choix, moi c'est le cas, je suis loin d'etre gattée je ne vais pas vous faire pleurnicher on ne m'a pas tiré une bale jamais violée, mais ce que je vos et ai du vivre, c'est de la violence morale et je pense que les mots font plus mal, si on m'avait frappé , j'aurai eu une preuve concrete, du mal , de la haine, j'aurai porté plainte, tout ca finirait. C'est facile de juger sans connaitre, non je ne suis oas une pourrie gattée enfin je dirai demain, ma batterie va lacher j'ai sommeil je ne dors presque plus . Je ne m'enerverai pas !! mais bon c'est trop facile de juger gratuitement je sais que d'autres personnes vivent des choses invivables de meme, rien n'est comparable, mais rien ne peut etre jugé mis a part par des personne qui l'ont vécu et le vivent ...

bisous les chéries a demain merci beaucoup forgotten elizabeth , forgo je lis ca demain de maniere plus serieuse , de peur que l'ordi ne lache ....

bisoussss encore incomprise, et revoici le faux argument du manque d'experience du a l'age ... a ce foutu age !! mais combien connais-je de vieux cons !!qu'on m'explique l'usage de cet argument qui n'en n'est pas un

Dernière modification le 17-07-2010 à 0847

0 appréciations
Hors-ligne
re les fifilles !! encore une nuit pourrie à ne pas pouvoir dormir !!

Sarah j'avoue que ta citation est bien choisie ... ces mots sont radicaux, pour me justifier , je pensais et pense que, parmi les miriades de petits cons et connes, qui m'entourrent, mais aussi je le pense, parmi un enfant normal, il n'y en a pas beaucoup qui aurait supporté ce que je dois souffir.
Tu me fais peur quand tu dis ça, si tu l'as vécu , j'en suis désolée, et révoltée, j'espère que tu as porté plainte qe tu as fait quelque chose que tu n'es plus dans cette situation. En tout cas je n'attends pas d'avoir les côtes cassées et palper "le pire " pour pouvoir me plaindre. Le plus dingue c'est cette situation, subir ça de ses parents .... etre modelée a souhait par eux, en prendre par la geule tote une année,j'ai vécu hors de chez eux, pour essayer de voir le jour, d'avoir une vie un peu plus équilibrée, normale.; ici en cas de probleme je ne peux partir, ce n'est ni en ville, ni dans un village, c'est tout simplement éloignés de tout, je suis seule. Apres tout ce qu'il me font et m'ont fait, je réussis encore mon année par je ne sais quelle force et obtient mon bac mention TB,....
Enfin Sarah j'espere que tu vis loin de ça et que pour toi tu as réglés tes affaires les plus sombres.


PTIbou, je suis loiiiiiiiin d'etre une fille pourri gattée ... dsl ! il faudra trouver une autre excuse, comment le prouver ? des exemples betes? du genre je n'étais pas allée au coiffeur depuis 9 mois, et encore je me l'étais payé, on ne m'a pas acheté de jean depuis je ne sais combien d'année le mien est troué, lesautres encore trop petit pour moi ; je ne sors pas, ne bois pas, ne fume pas, suis respectueuse, polie, apprécié des adultes, qui me félicitent pour mon comportement beaucoup reverait d'avoir une fille comme moi, je pense que mes parents ne se rendent pas comte de leur supercherie et ne savent eux meme pas de quoi ils se plaignent. Sincerement ptibou, ce n'est pas ca le probleme, j'ai véu si longtemps sans eux, le frigo vide , le linge sale sans rien pour llaver, tous ces instants seule, dans une chambre avec la douche a l'autre extremité de l'immeuble, l'extreme froid en hiver, les pires crassures qui ne peuvent par la raison etre commises par des parents a ses enfants ... j'aimerai tant trouver des réponses .

Que pourrais-je dire de plus puor prouver que je ne suis pas une fille gattée, il y a tant d'exemples, je ne demande pas a sortir , ni aller au cinema, là les soldes et une récompense pour ma mention je connais pas, les gens sont outré pour moi, et meme des adultes, pour la plupart des adultes, car justement entourée d'etre gatté et capricieux, je me rend compte d'autant plus du mal qu'ils me font, mais surtout que toutes ces années on m'a culpabilisé pour rien , me laisser apparaitre comme un fardeau, mon pere s'est servi de mon argent m'en a piqué toujours, je dois entendre des choses horibles au sein de ma famille, et les voir faire les hypocrites a table, je ne sais que dire, il faudrait que je dise tout peut etre pour voir la supercherie. Non je ne suis pas battue, ni enchainée ... faut-il QUE je me taise avant ça ?? ...

deplus, j'ai un frere de 33 ans maintenant qui a du vivre ça aussi , mais ma toujours annoncé la couleur et souhaité courage car lui avait souffert énormément, mais malgrè tout, ses parents étant divorcé, il avait put alelr vivre chez son pere et ainsi tirer un trait sur mes parents. Je n'ai meme pas son soutien du coup et quelque part le comprend, j'imagine le temps qu'il a du mettre pour s'éloigner et vivre heureux, me défendre et m'aider serait un risque de revenir et d'avoir des liens ...

c'est les vacances, je range j'aide a la maison, je supporte de ces reflexions alors que madame ne fait rien mais rien de rien, a part geuler, se plaindre, imiter la corvée du nettoyage en passant une serpiere crade sur le sol sans intéret chaque 10 jours, et vider du surgelé dans despoele en s'attribuant les recettes. Elle ne travaille pas donc bon p'autorisez vous de dire qu'elle se fout de notre geule ?? Lui est déjà en vacance il est musicien et j'en ai bavé de la musique, ai du arreter la danse pour la musique souffir des années a voir savoir les autre sdanser et moi non, a pleurer qd j'entendais des musiques qui me rapelaient certaines choses, a pleurer quand je voyais de a danse a la télé, etc etc .... lui donc se plaind de meme de sa merdique vie de toute évidence, e sa merdique femme de meme, parie a longueur de journée, fait le coq a longueur de journée, mange et me dégoute de meme a longueur de journée, ,'a rien dans la cervelle comme ma mere, et pourtant ils se permettent de me traiter comme de la merde, meme pas le minimum, a part la nouriture et encore quelle nouriture -enfin au moins je peux manger ... je ne meurs pas de faim donc je suis gattée c'est ca ??- je n'ai pas dit ouf du bac aucun sincere discour aucune excuses de leur par, de l'hypocrisie sur tout, sur cette année qui a été la plus dure , ils m'affirment déjà mon échec pour l'année prochaine en prépa et me disent a longueur de journée que je en suis pas assez ceci, que je devrais et dois cela que je ne suis pas cela, que je dois **** merde merde je n'en peux plus, je vous jures sur ma vie, que c'est l'enfer ! que faudrait-il de plus !!!

0 appréciations
Hors-ligne
forgot j'ai lu attentivement je trouve ca tres intéressant et terriblement vrai ... moi aussi a ma maniere, j'essaie que ce mal soit une force et quelque part c'en est une : si depuis que je suis toute petite, je n'avais pas eu cette soif de liberté, ce besoin de partir de les rayer de ma vie pour pouvoir mettre la tete hors de l'eau , je n'aurai pas autant réussi a l'école, j'avoue que ca été un moteur ... si j'avais été aimée gattée, peut etre que je n'aurai pas réussi ... je vois que ceux qui sont aimé enfin certains et qui sont gattés, ne réussissent pas bien ... sauf certains, qui en plus d'etre gattés et aimés sont soutenu dans l'optique de reussite avec des parents respectueux. Peut etre est-ce un etre cher qui est mort lorsuqe j'étais jeune qui est là et veille sur moi ... cat a part ca ... je ne vois pas comment toute ces années j'ai eu la force de supporter cela et en plus de réussir scolairement ... enfin je suis qd meme tombé avec la boulimie ... - ca aussi ils m'ont accaparé a mes plus sombres heures et en ont profité pour me mettre a dos du reste de mes connaissances, n'ayant qu'eux , s'assurant ainsi, de ma dépendance face a eux, je doute aujourd'hui de leur amour, il n'y en a pas je pense, de toute façon pour moi il sonne et sonnera toujours faux, comme leurs paroles, leurs critiques, ils ne sont rien pour moi, que des êtres qui sont dits parents, que je dois supporter encore par obligation, contre qui je concentre la plus grande haine, mon rêve, réussir, me vanger et vanger mon frere et un jour écrire un livre...
j'ai vu des psys et psychiatres et non je ne pense pas en gamine, justement même si je n'ai pas l'experience du temps, j'ai mon experience, qiu m'a fait grandir et murir avant l'heure et heureusment que je peux avec avoir assez de recul et esperer qu'un jour ca passera. Et de meme je ne pense pas que l'expérience, l'âge soit un bon argument , je ne vois pas en quoi on serait plus disposé a accepter a 30 ans d'être tant déshumanisé par sa famille qu'a 17 ans. Si enfin il me tarde juste de vieillir pour pouvoir etre indépendant vis a vis d'eux, apres je pense que jamais je n'oublierai et cesserai ma plainte et ma révolte intérieure, je me rappelle que depuis tres longtemps dejà les choses sont comme cela et donc ce n'est pas un caprice ou le fait que les parents n'aillent pas dans mon sens, car ils ne vont jamais dans mon sens, ils incarnent la contradiction, sont ma contradiction; c'est simplement vrai, c'est un mal qui vit et grandit en moi depuis que j'ai conscience et que je peux avoir conscience par la raison de ce mal vers mes 9 10 ans, que je vis ça mais les dernieres années auront été les plus dures ... j'angoisse que cela continue ... j'ai peur qu'ils fassent tout pour me faire perdre mon chéri, le seul bonheur de ma vie ... sans lui je n'aurai pas retrouvé le bout du tunnel ... je ne veux pas le perdre pour eux. Ils pourraient me battre j'aurai des preuves contre eux, là ils se contentent de leur sadismen , et je ma joir de vivre malgre tout, mes espoirs, se consument. Ils pourraient tout faire, mais s'ils me faisaient perdre mon chéri ce serait le pire pour moi, car pour moi le pire, c'est etre rivé de toutes les libertés et des gens que l'on aime.


bisous les filles ... tout ca est tres long je m'en excsue, comme je m'excuse si des fille ssont maltraités, mais je n'attends pas cela pour me plaindre et si vous vivez cela je vous encourage a porter^plainte .


bisouss *** courage a toutes ... et à nos lots de malheurs ..

Dernière modification le 17-07-2010 à 0848
ptibou



Forgotten: Nous sommes dures?
Dire ce que l'on pense est être dur? Si vous voulez que l'on pleure, ris, chante, etc... en même temps que vous, désolée mais ce n'est pas le style de toutes les personnes ici.
Respectez nos réponses, nos avis, nos ressentis et tout ira bien.

Nous/je ne jugeons pas mais j'ai remarqué que lorsque les réponses déplaisent, c'est ce genre de réponse facile (et stupide - selon MOI) qui est sorti.

Comme vous le dites l'une et l'autre (Forgotten et Gucciana) chacun à son histoire, nous sommes juste un peu plus (moi beaucoup ) vieilles que vous et nous parlons par expérience mais si cela ne vous intéresse guère c'est vrai que nos réponses sont inutiles.

Je n'apprécie pas du tout la réponse de Gucciana à Sarah, et cela me donne une idée de ta personnalité mais je ne te juge pas pour autant. Tu n'es peut être pas une enfant gâtée dans le sens littéral du terme, mais tu en as le comportement. J'espère vraiment et sincèrement que tu trouveras une certaine sérénité et verras les bons côtés de la vie et des personnes qui t'aiment et t'entourent qui te permettront de ne pas te sentir si seule et triste.

Tes résultats scolaires sont la preuve que tu as beaucoup de force, ténacité, c'est pourquoi je n'ai guère de doutes sur ta réussite future et dans quelques années tu verras que ton impulsivité était une perte d'énergie pour te consacrer à autre chose c'est pourquoi je dis que l'âge y est pour beaucoup (cela non n'est pas un reproche mais une constatation).

Je m'exprime franchement certes mais je ne cherche pas à créer une dispute, surtout pas

les filles
Skinny-Ana

Moi je ne m étalerais pas dans ce topic car je suis sous surveillance permanente pt2r mais je vous fais de gros bisous a ttes

0 appréciations
Hors-ligne
Gucci, Forgotten, personne ne dis que votre souffrance n'est pas importante, ou négligeable, seulement il faut juste essayer de faire attention avec les mots, c'est vrais que dire que personne n'a vécu ce que vous avez vécu est un peu mal venu, biensure que votre souffrance a son importance, et c'est triste que vous subissiez une telle prétion morale, mais certaine ici vous lisent avec des passés (et aussi des présent) différents et trés durs. Vous êtes bien placé pour savoir que ici beaucoup ont des vécus terribles.
J'espère que mes mots ne seront pas a leur tour mal interprété et mal pris.


ptibou

Skinny ma beauté

Ça me fait grave plaisir Urgania de te relire :) Merci d'être revenu
Bravo pour ta perte de poids ! et comment va ma fille?

mes toutes belles

0 appréciations
Hors-ligne
Merci Ptibou!
Revenu est un bien grand mot mais disons que je tente une période d'essai et qu'on véra aprés.
Je suis contente aussi de te lire, comment vas tu ma belle? Il y avai bien longtemps que je n'avais eu de tes nouvelles!
Skinny-Ana

Non mais c est pas ta fille c est celle d urgania mdr !



Dernière modification le 17-07-2010 à 1707
ptibou

Je vais bien ! Moi aussi j'ai ma période "recul" je suis pas mal sur Daily .
Je passe rarement sur FB mais j'ai vu récemment ta photo avec ta puce, elle a grave changée et très belle

Je suis passée voir si ton forum avait réouvert dernièrement!
Clair que tu as moins de temps maintenant !


ptibou

Skinny je ne suis pas au courant

Vas y raconte en mp sur DM stp!

Skinny-Ana

oui j viens d effacer je t envoie mp sur daily

ptibou


0 appréciations
Hors-ligne
urganiette a bien resumée ma pensée ...

il faut savoir gucciana que la torture physique est souvent accompagné de torture psycologique, jai eu aussi mon compte de grosse vache grosse merde sac a foutre, mais en connaissant la douleur physique, la vraie celle au dela des simples coup ematomes et fractures crois moi cela se situe bien au dela ...

avant sa jai aussi eu des parents "incompetents" une mere qui ne s'occupais pas de moi et un pere repartis vive avec sa vrai famille, j'avais 7 ans quand mon premier frere et né, c'est moi qui est du lelever sous les raillerie et les absences de ma mere, si bien qu'il m'appellais maman et m'attirais encore plus les foudres de mes parents ...
quand jai raconté mon calvaire a ma mere sa seulle reponse a ete " mais quest ce que tu lui a fait pour qu'il se comporte comme cela ??!!"

je dit que tu devrais partir, pourquoi etre revenue deja ?

ne reste pas dans un univers qui te detruit, ta vie future n'en seras que plus dur ...

se plaindre ne sert a rien, sa n'arrange pas les choses, fuir oui ...
fallais que sa tombe sur moi, fallais que sa blesse mon corps, fallais que sa laisse des cicatrices au bords du coeur, de l'ame ..

0 appréciations
Hors-ligne
Forgotten: Nous sommes dures?
Dire ce que l'on pense est être dur? Si vous voulez que l'on pleure, ris, chante, etc... en même temps que vous, désolée mais ce n'est pas le style de toutes les personnes ici.

Non mais je dis ça parce que je m'identifie un peu trop à l'histoire de guciana qui est très très similaires sur pas mal de point à la mienne et j'ai le sang chaud; Zy va t'as un blem?
Enfin bref ce ne'set qu'une discussion entre personne calme


Dernière modification le 17-07-2010 à 2157
Sick to death...

0 appréciations
Hors-ligne
Bisous à toutes
Sick to death...
metissage

URGANETTE , je suis contente que tu sois revenue!!
Pour ce qui concerne ce post, je vais eviter de commenter, il n ' y a plus rien à dire je crois .

0 appréciations
Hors-ligne
Heu Sarah, c'est quoi qui bouge sur le bonhomme:

0 appréciations
Hors-ligne
C'est pas moi qui es parlé!

0 appréciations
Hors-ligne
c'est son crayon


perversssseeeeeee
fallais que sa tombe sur moi, fallais que sa blesse mon corps, fallais que sa laisse des cicatrices au bords du coeur, de l'ame ..

0 appréciations
Hors-ligne
Son crayon? T'appelle sa comme sa toi?

0 appréciations
Hors-ligne
Sarah, il bouge comme sa aussi le crayon de popiou?



0 appréciations
Hors-ligne
popiou il a un gros marqueur lui







et fredo il a le crayon sur le coté lui
fallais que sa tombe sur moi, fallais que sa blesse mon corps, fallais que sa laisse des cicatrices au bords du coeur, de l'ame ..

0 appréciations
Hors-ligne
Ha bon? Et comment tu peu savoir sa toi?




Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 318 autres membres