Petit test

TEST : Evaluez vos risques nutritionnels !

 
Vous désirez savoir si vous risquez de développer un de ces troubles ?
Le questionnaire vous permettra de déterminer votre degré d'exposition.
Plus les phrases qui vous ressemblent sont nombreuses, plus le risque est grand !

 

Entre 8 et 16 réponses positives, l'alimentation vous pose déjà des problèmes.
Une aide psychologique peut s'avérer utile.

Au-delà de 16, pourquoi ne pas consulter auprès d'un service spécialisé ?


Il paraît que j'ai l'air mince, mais je suis grosse.

Je ne supporte pas de ne pas pouvoir faire du sport tous les jours.

Je m'inquiète à propos de mes menus.

Je suis déprimée quand je prends du poids (même quelques centaines de grammes).

Je préfère manger seule plutôt qu'en compagnie.

Je dispose d'une réserve cachée de nourriture.

Je ne supporte qu'on me dérange quand je mange.

Dès la première bouchée, je me sens grosse et j'ai l'impression d'avoir du ventre.

Il m'arrive d'engloutir de grandes quantités de nourriture sans pouvoir m'arrêter.

Il m'est arrivé de jeûner pour perdre du poids.

J'aime faire la cuisine pourles autres, mais je mange rarement ce que je prépare.

J'ai un rituel précis pour manger : je coupe ma nourriture en tout petits morceaux, ou j'ai mes propres couverts, ou alors je me nourris d'une façon bien particulière.

Il ne m'arrive pas souvent d'être satisfaite de ce que je fais et de ce que je suis.

Je déprime facilement.

On m'adresse des remarques sur ma façon de m'alimenter et je n'aime pas ça.

Je m'aimerais mieux si j'étais plus mince.

Je suis très renseignée sur tout ce qui concerne la nutrition et l'alimentation.

J'ai peu d'amies et je ne me confie pas facilement à elles.

Je ne supporte pas que l'on me regarde manger.

Dès que je mange, j'angoisse à l'idée de ne pas pouvoir m'arrêter

Je prends des laxatifs ou me force à vomir pour éviter de prendre du poids.

Quand on me demande ce que j'ai mangé, je préfère mentir plutôt que de donner des détails.

J'évite de parler de ma peur de grossir parce que personne ne me comprend !

Je ne supporte pas qu'on me pousse à manger.

Dès que je mange, j'éprouve un sentiment de culpabilité.

Je n'arrive pas à finir ce que j'ai dans mon assiette ; je le jette ou le donne à mon chien sans être vue.

J'ai déjà été obligé(e) de m'absenter des cours en raison de ma façon de m'alimenter.

Je me sens tout-à-fait capable de voler de la nourriture, des laxatifs ou des médicaments de régime.

Quand je me déshabille, ma première pensée est "la peur des bourrelets".

Je me dis qu'il faut que je sois plus mince que mes amies.

Je recrache souvent ma nourriture au lieu de l'avaler.

Je ne veux pas cotoyer les personnes qui jugent ma façon de manger.

Il m'est arrivé de penser que je préférerais mourir plutôt que d'être grosse.

 Source

         



01/03/2009
21 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 318 autres membres