Hypokaliémie

  

 

Parce que tu jeunes

Par ce que tu te fais vomir

Par ce que tu abuse des laxatif

Par ce que tu manges pas assez

Par ce que tu bois pas assez

Par ce que tu es pro-ana

Par ce que tu as des TCA

 

Tu ne peux pas nier le risque de faire une crise cardiaque aussi jeune grosse ou maigre sois tu

 

   

 

Hypokaliémie:C'est la diminution du taux de potassium dans le sang, le taux normal étant de 3,5 à 5 milli-équivalents/litre ou 5 millimole/litre.
                                                 

Causes

  • Diarrhée et de vomissements à répétition.
  • Absorption intestinale insuffisante, telle qu'on peut l'observer au cours d'une occlusion intestinale haute, d'un syndrome de malabsorption, d'une stéatorrée, des fistules, d'un syndrome de l'anse borgne.
  • Aspiration gastrique
  • Utilisation de laxatifs
  • Tumeurs villeuses
  • Cancer du colon
  • Fistules digestives
  • Syndrome de Zollinger-Ellison.
  • Apport alimentaire insuffisant tel que le jeune prolongé, ou celui survenant au cours de certaines affections (anorexie mentale, perfusion prolongée).
  • Certains interventions chirurgicales comme l'urétéro-sigmoïdoscopie, consistant à intervenir sur l'uretère (canal conduisant l'urine des reins vers la vessie) et sur le sigmoïde (partie de l'intestin). 2) Les causes urinaires
  • La déplétion potassique sanguine (chute du taux de potassium dans le sang) entraînant une fuite de potassium dans les urines est due le plus souvent à l'emploi de diurétiques (médicaments accentuant l'élimination des urines et des minéraux). Les diurétiques les plus fréquemment en cause sont les dérivés de la thiazide, l'acide éthacrynique, le furosémide. Ils nécessitent une supplémentation en potassium qui n'est pas toujours faite. Certains diurétiques tels que la spironolactone, le triamtérène ou l'amiloride n'entraînent pas d'hypokaliémie.
  • Moins fréquemment, on constate une hypokaliémie suite à la présence de sucre dans les urines et de l'acidocétose résultant d'un diabète mal équilibré.
  • Alcalose métabolique
  • Pathologie rénale concernant les tubules rénaux (levée d'obstacles après une obstruction des cadres excréteurs, reprise de diurèse après nécrose tubulaire, syndrome de Liddle, syndrome de Fanconi).
  • Utilisation d'antibiotiques présentant une toxicité pour les reins (amphotéricine B, pénicilline à doses élevées, gentamicine, carbénicilline). 3) Les atteintes cutanées telles que les brûlures importantes ou les engelures faisant baisser la quantité de liquide qui baigne les cellules peuvent entraîner, selon la gravité de l'affection, une hypokaliémie. 4) Les causes endocriniennes
  • Utilisation des corticoïdes.
  • Syndrome de Cushing.
  • Syndrome de Conn (hyperaldostéronisme primaire).
  • Cirrhose.
  • Elévation de la tension artérielle d'origine rénale et vasculaire.
  • Syndrome de Bartter.
  • Abus de consommation de produits contenant de la réglisse (plus rarement).
  • Diabète mal équilibré nécessitant de l'insuline (risque au début du traitement).
  • Utilisation de testostérone (hormones mâles) ou d'autres stéroïdes anabolisants (parfois). 5) Les causes neurologiques Au cours de la paralysie périodique familiale, appelée maladie de Westphal, le patient est susceptible de présenter une hypokaliémie. Cette maladie est due à une anomalie de la perméabilité des membranes entourant les cellules et plus particulièrement les cellules musculaires. Celle-ci ne peuvent plus se contracter. Elle se caractérise par la survenue de crise de paralysie due à une baisse brutale du taux de potassium dans le sang.
  •                                              

    Symptômes

    L'hypokaliémie est susceptible d'entraîner les symptômes suivants :
  • Asthénie (fatigue)
  • Picotements du bout des doigts et des extrémités ainsi que du pourtour de la bouche et des narines
  • Soif intense
  • Nausées
  • Troubles digestifs à type d'iléus paralytique (arrêt des mouvements du tube digestif)
  • Irritabilité
  • Crampes musculaires
  • Alcalose métabolique : trouble de l'équilibre acido-basique dû à un apport excessif d'alcalins comme les bicarbonates de soude (entre autres) ou à une perte importante d'acides.
  • Polyurie (hypotonique) : sécrétion d'urine en quantité abondante, entraînant un volume urinaire supérieur à 2500 ml par jour. Néanmoins, chez certains patients, elle est asymptomatique (n'entraîne aucun symptôme) essentiellement quand elle se développe progressivement.
  •                                              

    Evolution

    Une hypokaliémie non non soignée est susceptible d'entraîner :
     
  • Des troubles musculaires à type de faiblesse.
  • Des perturbations des réflexes.
  • Une paralysie de type flasque des membres pouvant aboutir à des difficultés respiratoires.
  • Une destruction des muscles (rhabdomyolyse).

    Des troubles cardiaques à type de dysrythmie (perturbation du rythme cardiaque)

                                                

    Prévention

     Les fruits sont particulièrement riches en potassium : il s'agit avant tout des abricots (les abricots secs sont plus riches que les abricots frais), de la banane, de l'orange, du pruneau. Les légumes contenant du potassium en grande quantité sont l'artichaut et la tomate. Il semble que l'apport de potassium doit se faire le plus naturellement possible. En effet, le jus de fruits et de légumes semble mieux toléré que les préparations pharmaceutiques contenant des sels de potassium. L'administration de sel de potassium, par voie buccale à raison de 3 à 5 g de chlorure de potassium sous forme de comprimés ou de solution buvable, est utilisée en dehors de l'urgence pour les taux d'hypokaliémie pouvant être rééquilibrés de cette façon.

                                                                         ///Poussiere.de.fée///

                

    Aliments riches en potassium:

    Et pour etre sure que vous en consommerez je mets  a cote des aliment a calorie negative

    Avocat, abricot et autres fruits à noyau
    Banane
    Légumineuses telles que lentilles, fèves, pois
    Dattes, raisins et autres fruits secs
    Herbes et épices
    persil et piment: frais ou déshydratés
    Chou vert, épinard, laitue et autres légumes à feuilles vertes
    Poissons tels que la morue, la sardine, la truite, le thon
    Champignons : frais ou déshydratés
    Orange et autres agrumes et jus
    Melon, melon d'eau, pomme et autres fruits à pépins
    Cacahouètes, noix et autres fruits à coque
    Pomme de terre et patate douce
    Viande rouge et blanche
    Fèves de soja, lait caillé, lait
    Tomate et produits à base de tomate
    Yaourt et produits laitiers allégés (sauf le fromage)

    Comme eau je vous conseil l HEPAR



  • 01/03/2009
    0 Poster un commentaire

    Inscrivez-vous au blog

    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

    Rejoignez les 318 autres membres